Programme UTOPIES REALISTES 2021

Le programme plus en détail pour vous donner envie de nous rejoindre.

Cliquer sur les noms en ROUGE pour accéder aux liens

Samedi 28 août à 15h00

Conférence de Michel ADAM  – SANTé DES HUMAINS, SANTé DE LA TERRE

La Terre est confrontée à trois problèmes majeurs : dérèglement climatique, pollution généralisée et régression rapide de la biodiversité. Des évolutions divergentes sont à l’oeuvre partout et divers scénarios se dessinent. Les étudier impose d’abord de revisiter nos rapports à la Nature tout au long de l’Histoire. Comment mieux penser la Nature ? Ce livre appelle à la renaturation du monde et à l’émergence d’une géocitoyenneté à travers des réapprentissages indispensables.

Michel Adam est ingénieur, sociologue, créateur d’entreprises solidaires et de leurs réseaux. Il est membre des réseaux Intelligence de la complexité, LABO de l’ESS, des Convivialistes. Il est aujourd’hui engagé pour les patrimoines naturel, bâti et culturel.

Samedi 28 août à 16h30 – Rencontres, échanges avec des associations locales

Parmi les interventions prévues, (MAB, confédération paysanne, etc) Vigilance OGM 16 interviendra pour présenter la CAMPAGNE GLYPHOSATE pour une agriculture sans pesticides  sous forme de questions-réponses

Samedi 28 août à 20h30

36ème DESSOUS par la Compagnie « Si et seulement si »

CHRONIQUE D’UN DESASTRE ECOLOGIQUE ANNONCE…
A la fin des années 60, l’usine de fabrication d’engrais Fertiladour s’implante sur le site du port de Bayonne. Pendant une vingtaine d’années, des ouvriers vont y broyer de la silice et de la monazite, minerai au contenu hautement radioactif. Vingt ans plus tard, les premières mesures de la radioactivité indiquent une pollution importante des sols, plusieurs ouvriers sont malades. Sommée de dépolluer, l’entreprise se contentera de déplacer la terre en surface, alors même que la liste des décès s’allonge. L’affaire Fertiladour est symptomatique d’un désastre environnemental et humain comme il en existe des dizaines d’autres en France, sans que les pouvoirs publics ne puissent agir efficacement. Odile Macchi, sociologue et metteur en scène, a fait un important travail de recherche afin de restituer cette histoire devenue tragiquement banale. En insistant sur le discours rassurant et incantatoire des uns et la réalité implacable des faits dont sont victimes beaucoup d’autres, elle place le théâtre documentaire au coeur d’un débat de société.

Dimanche 29 août à 15 h

Conférence de MARIE MONIQUE ROBIN – LA FABRIQUE DES PANDEMIES

pandémiescliquer sur l’image

« Le meilleur antidote à la prochaine pandémie, c’est de préserver la biodiversité »

Dans son dernier livre « La fabrique des pandémies », la journaliste deux-sévrienne s’est entretenue avec 62 scientifiques du monde entier. Leur constat est sans appel : la pandémie actuelle n’est que la face émergée de l’iceberg, d’autres vont suivre. Et nous sommes responsables.

« Il ne s’agit pas uniquement de dire « c’est triste, les oiseaux et les pandas disparaissent »… Il y a des mécanismes qui véritablement montrent comment dans une forêt tropicale équilibrée qui n’a pas été fragmentée, tous les agents pathogènes hébergés par les animaux qui y vivent opèrent à bas bruit. Et quand on casse cet équilibre en faisant disparaitre les gros mammifères, les prédateurs disparaissent avec eux. Or ces prédateurs se nourrissent de rongeurs, qui sont le premier réservoir d’agents pathogènes, avant même les primates et les chauves-souris. Si on préserve l’intégrité des forêts, tout se maintient à bas bruit; si on la déséquilibre, c’est une véritable bombe biologique. Le meilleur exemple de cet « effet dilution », c’est la maladie de Lyme. »

Marie-Monique Robin est journaliste et réalisatrice, lauréate du prix Albert-Londres (1995). Native de Gourgé (Deux-Sèvres), elle a notamment signé « Le monde selon Monsanto » et  »Le Round-Up face à ses juges ». « La Fabrique des Pandémies » est son dernier essai.

dimanche 29 août à 17h30 - KNOCK

Avec Knock, Jules Romains dénonce le viol des consciences, l’asservissement des foules à l’âge scientifique et commercial, lorsqu’un être sans scrupule spécule sur nos peurs ataviques ou joue de nos travers.

Lecture théâtralisée par le Cie Théâtre en Action

 

 

 

Laisser un commentaire